Jusqu’au sommet

Le transport de marchandises délicates est un défi, même sur terrain plat. Le transport d’un télescope sur un sommet de montagne exige la plus grande précision.

C’est ce qui vient de se passer dans les monts Magdalena, dans l’État américain du Nouveau-Mexique, où l’Observatoire de la crête de Magdalena (Magdalena Ridge Observatory, MRO) est situé à une altitude de 3 200 mètres.

Symbole de la science et de la recherche, l’Observatoire pose son regard sur les étoiles et le cosmos. Mais pour ce faire, il exige une technologie d’optique de pointe. Il a notamment besoin d’un télescope de 2,4 mètres, capable d’observer des objets célestes à des milliers de kilomètres de distance.

Cet équipement de 36 tonnes, doté d’une technologie de pointe, a dû être transporté au sommet de la montagne.

Un terrain difficile pour des charges délicates

« Les pentes abruptes, les pistes non pavées et la distance ont rendu ce projet extrêmement dangereux », déclarent les clients du MRO à propos de ce travail. Beaucoup d’expérience et d’équipements spéciaux ont été nécessaires pour déplacer la charge sensible de manière sûre et efficace.

Les spécialistes nordaméricains de l’Alternative Movement Division (AMD), membre du MLHC Crane Group, ont obtenu le contrat. Au cours de la phase de planification, il est rapidement apparu que les 500 derniers mètres jusqu’à la destination finale seraient particulièrement dangereux.

Afin de maîtriser ce dernier tronçon, l’AMD s’est appuyée sur son PowerMAX APMC automoteur Faymonville avec 4 lignes d’essieux et un bloc d’alimentation (PPU). « Grâce à la combinaison de la compensation hydraulique de l’essieu et de l’angle de braquage de 60 degrés, le PowerMAX APMC a réussi à maintenir le télescope à une inclinaison de cinq degrés.

Ceci était conforme aux instructions spécifiques du fabricant », indique Jeremy Aslaksen, coordinateur des ventes et du marketing à l’AMD, en expliquant les exigences.

Ascension au sommet

Suspendue au crochet d’une grue tout-terrain Terex de 100 tonnes, la charge semi-circulaire est descendue avec précision sur la remorque automotrice qui l’attendait. Un dispositif de montage spécial a été installé sur la PowerMAX APMC. Celui-ci a permis d’assurer la stabilité nécessaire, afin que le télescope soit prêt à affronter la dernière ligne droite.

Lors de la dernière ascension vers le sommet, le véhicule s’est déplacé à la vitesse de la marche sur un terrain non pavé. Grâce à l’importante force de traction exercée par chacun des arbres de transmission, le tracteur automoteur s’est frayé un chemin à travers la montagne. Le télescope a atteint sa destination finale en venant se placer sur des fondations préparées à cet effet.

Il s’agissait d’une étape importante pour l’Observatoire de la crête de Magdalena (MRO). Nous espérons que cet appareil fournira de nouvelles perspectives astronomiques et rapprochera un peu plus le ciel de la Terre. 

Partager surLinkedIn
Automoteur APMC de Faymonville pour monter un télescope
Automoteur APMC de Faymonville pour monter un télescope aux Etats-Unis